Le Blog de Chantal

10 janvier 2021

Voilà, on y est !

Ah la la... Je m'étais promis de reprendre le cours de ce blog une fois mes activités professionnelles terminées ; 3 semaines ont passé depuis le jour de mon départ du bureau et jusque là, pas une minute pour rassembler idées et photos (j'ai déjà assez de mal à rassembler et ordonner mes propres idées, émotions et sentiments face à ce grand changement dans ma vie, que voulez-vous..)

Mais, mieux vaut tard que jamais, dit-on, alors me revoilà pour une petite tournée de photos de mes plus récents ouvrages terminés.  

IMG_20201104_134557IMG_20201116_100447IMG_20201116_100532IMG_20201128_142021IMG_20201128_142036

Gilets pour Manon, tricotés pour la plupart avec des restes de laines

Le gilet beige : modèle gratuit trouvé sur le Net, rebrodé de motifs empruntés à Arne & Carlos (la fleur) et à Lete's Knit (le cheval) 

Le bleu marine et rose : modèle gratuit trouvé sur le Net.

Le gilet vert olive : modèle Dalhia, création LeKnit.

Quant à la bizarrerie rose, j'ai revisité un modèle de layette libre de droits, en le tricotant avec une laine épaisse et des aiguilles 4,5 afin de réaliser une sorte de débardeur pour enfant en taille 2/3 ans.. Petit détail marrant, les boutons ourson récupérés sur une veste hors d'âge et d'usage.

 

132840931_199047461649114_3665659063289055611_n

IMG_20201224_152052

Mabel's sister, de chez Loop Knitting, cadeau de Noël pour ma mère.

Création Fiona Alice, cette veste est entièrement réalisée avec des carrés de laine détricotés (pour les yeux de lynx, sur la photo du haut, en arrière-plan, vous pouvez voir d'autres carrés empilés, en attente d'utilisation) Ne me demandez pas pourquoi je fais ça, c'est une longue histoire..

Je vous montrerai à l'occasion la veste que j'ai réalisée pour moi et que je n'ai pas encore photographiée, j'en suis gaga !

IMG_20201221_201355

Arne & Carlos Christmas Balls Advent Calendar

Fan des créations et des vidéos de Arne & Carlos, je me suis lancée dans la réalisation de quelques boules de Noël au tricot. J'ai tricoté à plat et brodé les motifs par dessus car je ne sais pas tricoter à 4 aiguilles sur d'aussi petits diamètres, mais qu'importe, je parviens toujours à mes fins, comme vous pouvez voir..

 

138267752_686313288617052_2126694199178441852_n

138530838_1067919253726353_2907543232793149816_n

Ce mini plaid est destiné à un bébé qui naîtra en mars, le modèle est de Trine Bertelsen, je l'ai réalisé en Holsgarn Coast, tricoté en double, aiguilles 3,5. La doublure en flanelle provient d'un coupon acheté au marché, il y a 3 décennies au moins, je voulais en faire un pyjama pour mon fils ainé.. Sur l'étiquette agrafée au coupon, le prix indiquait 55 francs ! 

Je vais arrêter là pour le moment, la reprise est difficile, j'ai perdu les réflexes de blogueuse, et puis je ne voudrais pas assommer les quelques visiteuses/visiteurs éventuels avec trop de blabla, le monde s'est déshabitué à ce qui demande du temps, de l'attention, nous sommes plus que jamais à l'ère du zapping, comment y échapper, comment l'ignorer ?

J'espère très fort que ce blog reprendra un peu vie, je ne l'ai pas négligé volontairement, j'ai manqué sacrément de temps, voilà tout, et je compte, non pas me rattraper, mais reprendre un fil régulier pour venir ici partager un peu de ma nouvelle vie, pas seulement les réalisations tricot/crochet/couture, mais aussi, probablement, les lectures, le jardinage, entre autres.. 

Bien le bonsoir à celles et ceux qui passent par ici, prenez soin de vous et des vôtres, adichats !

Posté par leblogdechantal à 16:40 - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 septembre 2020

Couture, couture et encore couture...

Au cas où les mesures de prévention ne s'assoupliraient pas dans nos bureaux et usine respectifs, j'ai entrepris la confection de masques, parce que non, vraiment, on veut bien être obéissantes, mais pas question de respirer à travers ces masques en matière bizarre mis à notre disposition... 

Et puisque je me débrouille en couture, que j'ai une bonne machine et quelques fournitures appropriées, mes occupations du moment sont toutes trouvées.

118731772_3221440274637764_2806196471116382467_n

118620797_757524628405112_2498170439171344454_n

Du coton fin pour le dessus, du vieux coton usé, adouci par de nombreux lavages pour l'intérieur, la barrette de nez, anti-buée et bien pratique pour tenir le masque bien en place... 

118694965_2764558940534282_2859248872852581131_n

Après divers essais, j'ai opté pour le masque à 3 plis, le plus confortable, en ce qui me concerne. 

Et voilà !

 

Posté par leblogdechantal à 16:23 - Commentaires [7] - Permalien [#]
30 août 2020

Sur la pointe des pieds...

En attendant la froidure de l'hiver, on tricote des chaussettes aux couleurs fortes et gaies.
Laine Schachenmayer Regia by Arne & Carlos, aiguille circulaire n°3, de 23 cm de long.

118615393_1425536287646107_5920286197017306445_n

IMG_20200826_210543

 

 

Pas facile de retrouver les bonnes pratiques pour bloguer après 4 ans sans pratiquer, mais quel plaisir de voir que rien n'a disparu, de retrouver mon foutoir de l'époque, ça fait du bien, tout simplement ! 

A bientôt pour de nouveaux partages...

 

Posté par leblogdechantal à 17:02 - Commentaires [4] - Permalien [#]
05 juin 2016

Coucou !

Des nouvelles de La Tricoterie après plus d'un an de "silence"...

Rien de neuf sous le ciel du Mousse, sinon un poulain de quatre semaines : Galilée premier né de Kéops ; un nouveau job pour compléter le salaire des deux autres et faire un peu la paix avec banquiers et créanciers, d'où la longue absence sur la blogosphère ; le temps étant compté (chèrement) je préfère à tout prendre, consacrer ce qu'il en reste à tricoter, crocheter, bricoler, fureter sur le Net en quête de ce je-ne-sais-quoi qui me donnera des envies de faire, toujours faire, ne pas arrêter, surtout !

 

13241373_991840940869036_1291589506590475074_n

Kéops et son petit, Galidée du Mousse, né le 6 mai dernier.

 

********

 

Bon, à part ça, foin de discours, quelques photos pour donner un tout petit aperçu des ouvrages réalisés au fil des saisons, des envies, de l'inspiration et des découvertes.

Plaids au crochet, carrés ou rectangulaires, au nombre de 7, 8, 9, je ne sais plus, tous réalisés en restes de laines, plus ou moins dépareillées. Juste une photo, pour vous donner une petite idée.

P1010859

 

Gilets en mohair, au nombre de 3 : ocre et brun, rose, prune et rose, le style années 80 des fiches Phildar perdues et retrouvées. Si cela intéresse quelqu'un, je pourrai les présenter une autre fois (là, c'est juste pour montrer un peu le bazar gitanesque...)

P1020104

 

Passons vite sur les sacs tricotés en rond, anse unique en torsades, pas encore cousus ni doublés. Sortiront-ils un jour des panières d'ouvrages à finir ? Va savoir...

Passons aussi sur les bérets dont le nombre rivalise avec l'inutilité.

Attardons-nous plutôt sur les derniers ouvrages en date : la "petite robe noire" crochetée au point ananas, quelques châles et tours de cous aux bordures en dentelle Shetland, dont 3 en en attente de blocage et 1 en cours de réalisation, seront présentés sur le blog, si j'ai le temps de repasser par ici avant un an !

P1020089

En laine Orient du Cheval Blanc, crochet n°3. Quand la robe est portée, le point ananas sait se faire discret !

 

P1020092

Totale improvisation : j'avais filé il y a 5 ans, 184 mètres de laine de Gotland et je ne savais comment les utiliser intelligemment... 184 mètres de laine, c'est peu... J'ai donc eu l'idée de tricoter un châle, et pour lui donner de l'ampleur, intégrer des rangs de point mousse. Un petit reste de kid mohair et soie a trouvé là très bon emploi.
La bordure est en dentelle Shetland, d'après le livre d'Elisabeth Lovick

 

P1020083

P1020085

Le châle ci-dessus, vu de plus près, lorsqu'il était au blocage.

***********

P1020079

P1020080

Avant de me risquer dans la réalisation d'un chauffe épaules en laines précieuses, j'avais fait un essai avec une laine majoritairement acrylique. Le résultat n'est pas déshonorant et l'ouvrage en question a été beaucoup porté ces temps derniers.
La conception est identique au modèle en Gotland ; la bordure est moins élaborée, cependant.

P1020103

Ce tour de cou n'est guère plus grand qu'un foulard. Tricoté avec un écheveau de 150 mètres de mérinos filé main par Dodile.
Bordure dentelle Shetland en Holstgarn Coast
La photo rend mal les couleurs de l'ouvrage, il faut les imaginer moins crues, moins contrastées, se répondant l'une l'autre.

 

P1020105

La renommée "Chevron Scarf" en laine cardée et filée par mes soins depuis 5 ans ou plus, puis oubliée... Bordure volantée au crochet  en Holstgarn soft.

 

****************

Je ne sais pas vous, mais moi, sitôt que j'ai terminé un ouvrage, je l'oublie complètement dans un coin, au fond d'un sac ou d'un panier, sur une étagère, Dieu sait où... Je me fais parfois de belles surprises, je me fais parfois aussi de sacrés reproches... Puissent l'envie de blogosphère et le temps de bloguer (bloguer, blaguer, c'est pas si éloigné) me revenir peu à peu ; ça permettrait au moins de remettre de l'ordre dans tout ce tralala !

Allez, ce sera tout pour le moment...

Je souhaite un très bon dimanche à celles et ceux qui sont passés par ici et ont eu la curiosité et la patience de me lire et de regarder jusqu'au bout.

Cordiales pensées et à bientôt, j'espère...

 

Posté par leblogdechantal à 12:53 - Commentaires [14] - Permalien [#]
26 avril 2015

De l'intemporalité des arts de la laine...

Hello, hello !

Le Blog de Chantal est en jachère, le pauvre ! Il est vrai que la Fatal n'a plus le temps d'écrire et de préparer photos et articles comme elle aimait le faire auparavant.

Dans la vie, il arrive qu'on doive faire des choix, je ne vous apprends rien.

Comme beaucoup, j'ai tout récemment pris le train des réseaux sociaux en ouvrant ma page sur FB, qui fait la part belle à l'instantané, à la synthèse et, parlons peu, parlons bien : au zapping !

Loin de moi l'idée de faire la pub pour FB, n'allez pas croire !... Au départ, j'y suis allée à reculons, plutôt agacée et même inquiète. Le but étant de communiquer facilement avec quelques proches, je me suis dit : du moment que ça me rend service, ça ira bien !

Puis je me suis prise au jeu, tant et si bien que j'ai même ouvert une page exclusivement dédiée à mes passions !

Mais oui, c'est possible !

Et puis, ô bonne surprise, j'ai retrouvé sur FB des copinautes qui me lisent et dont je lis les blogs depuis des années, belle aubaine !

Mon journal FB n'est pas en mode public donc si vous souhaitez voir ce que je publie et/ou partage, merci de m'en demander les coordonées par messagerie privée, je me ferai un plaisir de vous les communiquer.

Ci-dessous,  le post que j'ai mis en ligne hier soir sur FB, qui ne concerne pas un de mes ouvrages, pour une fois, mais celui d'une personne dont je viens de découvrir le talent discret !

Bonne lecture et à bientôt, j'espère...

De l'intemporalité des arts de la laine.

De génération en génération, un bel ouvrage, en principe, ça se transmet. L'heureuse héritière en prend un soin jaloux !
Dans un précédent post, La Tricoterie présentait un coussin en fil d'Ecosse dont l'origine et la date de réalisation ne sont pas connues.
De mère en fille, ou de grand-mère à petite-fille on transmet aussi la passion, parfois le savoir et les savoir-faire.
En voici une belle preuve avec ce couvre-lit tricoté récemment par une jeune femme, copie (ou continuation ?) d'un ouvrage réalisé par sa grand-mère.
Le point a été relevé sur pièce, les explications et la revue d'origine n'étant plus disponibles.
Après un premier couvre-lit réussi, un second est en cours !
Pas mal, non ?
Bravo à vous Myriam, grand merci pour vos photos, votre passion est contagieuse et La Tricoterie déclinera bientôt sa mini-version de l'ouvrage.

 

IMG_2924

IMG_2920

IMG_2885

Posté par leblogdechantal à 10:51 - Commentaires [11] - Permalien [#]

07 décembre 2014

Le coeur et la raison...

Ah ! Bah... ce n'est pas évident de reprendre le cours des choses après plus d'un an d'absence sur la blogo !

Mais aujourd'hui, après bien des hésitations et des envies repoussées sous des prétextes plus fallacieux les uns que les autres, je me suis souvenue de cette citation de Sénèque :

" Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas ; c'est parce que nous n'osons pas qu'elle sont difficiles."

En effet, elle est où, la difficulté, franchement, sinon dans mon imagination ?

Donc, plus de tergiversations, il est grand temps de remettre ce blog à jour, quitte à ne plus être lue par les copines de la vie "d'avant", parce que tout ça, j'en ai bien conscience, ça va, ça vient, ça ne s'accroche pas, n'est-ce-pas ?

Bon, on va faire un petit bilan chronologique et photographique des ouvrages réalisés depuis octobre 2013, ça sera tellement plus (ou mieux) parlant...

Octobre, novembre et décembre 2013 :

 

PLAIDS

Deux nouveaux plaids  "petits carrés" terminés (sauf les fils à rentrer) Ce sont, je crois les 9ème et 10ème de la série.

 

ECHARPE BABA

Écharpe Béatrice

Octobre rose, vous connaissez, bien sûr ? Alors, je ne vous explique pas... C'est en pensant très fort à ma soeur que j'ai tricoté cette petite écharpe, aux points ajourés empruntés aux emmanchures d'un gilet raglan et agrémentés à ma sauce. Echarpe envoyée à Rennes, pour ma soeur prénommée Béatrice, vous aviez compris...

 

P1080425

Les premières chaussettes tricotées par moi et portées tout l'hiver ! Explications achetées sur Ravelry, chez Dodile.

 

P1080438

Gilet Alexine.

Inspiré par une liseuse tricotée il y a 60 ans environ par ma mère, en cadeau pour sa mère... Maman a relevé le point sur le modèle original qu'elle a conservé avec soin, me l'a expliqué et j'en ai fait ce gilet tube, que j'ai baptisé Alexine, petit nom de ma grand-mère, prénommée Alexandrine.

 

P1080421

Écharpe Juliette, cadeau pour ma mère

Un point ajouré aussi simple qu'intéressant à tricoter. Là encore, Maman a relevé le point sur le modèle original, un gilet tricoté par sa soeur aînée. J'ai baptisé cet ouvrage du prénom de ma tante, à qui je dois, de même qu'à ma mère, des heures bienheureuses passées à la réalisation de cet ouvrage.

 

P1080426

Une écharpe pour Nina, point mousse, aiguilles n°8, un ouvrage réalisé à grande vitesse.

P1080433

Inspiré par les chauffe-épaules de La Festéolienne. Restes de laine Rico Aran Poems.

 

P1080476

Chauffe-épaules Baba, offert à ma soeur, entièrement réalisé avec des restes de laines de toutes catégories, dont une fin de pelote au rose tweedé improbable, tout juste bon à faire "saigner" les yeux. Et pourtant, ce ton marié aux restes d'Aran Poems, est bien loin de déparer l'ensemble...

 

P1080417

Souvenir des années 80, les fiches Phildar, trésor perdu et retrouvé au détour d'un site de vente d'objets d'occasion. Des gilets que j'aimerais réaliser et porter, tous sans exception ! Un jour, peut-être...

 

Année 2014 :

Chez nous, cette année sur le point de s'achever a été placée sous la double Conjonction des Astres et Désastre ( aïe, aïe, aïe, quel mauvais jeu de mots !) Au singulier quand même, le mot Désastre, pas plus d'un à la fois, hé !

 

Conjonction des Astres, pour commencer, car c'est le meilleur...

Le 9 août dernier, jour de la Saint Amour, Laëtitia et Romain se sont mariés, je crois avoir évoqué l'évènement dans un précédent article. Ce fut une journée parfaite, Magique, je n'exagère pas. 

Du bonheur, des moments forts, inoubliables et riches de partage, d'amitié, de retrouvailles...

mariage 2

Je n'ai pas demandé aux époux l'autorisation de publier ce petit montage, j'espère qu'ils ne m'en tiendront pas rigueur.

En ce jour béni, FatalChantal ne cache pas sa joie, ni sa fierté, comme en témoigne la photo en bas, à gauche...

 

Poursuivons à présent, avec la présentation des ouvrages réalisés en ce début d'année, toujours sous la Conjonction des Astres, si vous m'avez suivie jusqu'ici !

CROCHET

 Une série d'écharpes au crochet en Drops Delight et une pochette pour ranger mes aiguilles circulaires crochetée avec divers restes de laine.

 

PLAID ARPA

"Chantal aux carrés"... ou "Chantal ²"

Plaid à 4 mains : nous étions deux Chantal à le réaliser, ce qui explique son nom. Il est destiné à l'association à laquelle nous sommes adhérentes, pour la vente d'automne lors du Forum. J'ai appris à ma copine Chantal à faire du crochet afin de réaliser ce plaid ensemble. Je salue sa patience, sa bonne volonté et son éternel et si chaleureux sourire !

 

ECHARPE ARPA

Toujours pour l'association, une écharpe en laine au violet improbable, mais qui, marié à un violet plus violent encore, a fini par tirer son épingle du jeu, si j'ose dire !

SAC NINA

Sac pour Nina, modèle créé par Éclat du Soleil et proposé chez Annette Pétavy. Facile et rapide à réaliser : une aubaine si vous avez des restes de  laine !

P1080550

Un sac bien digne de la Gitanie de FatalChantal, non ? Celui-ci, je l'ai gardé pour moi...

Construit comme le sac au crochet de Nina, vu plus haut : un rectangle de tissu acheté au Bazar de Roulottes (que je ne pouvais me résoudre à couper) plié en deux, une couture de chaque côté, doublure en vieux drap, fronces en haut pour une ouverture pas trop béante, des anses en tissu contrasté, et voilà le travail !

Bon, j'arrête-là l'exposition des ouvrages du 1er semestre, mais il y en a d'autres que je n'ai pas eu le courage de photograpier pour le moment...

Parce que voilà... On arrive au paragraphe Conjonction Désastre, qui au moment où je l'aborde, soulève en moi une vague d'émotion que je n'avais pas prévue... Pourtant, tout va bien, tout va très bien, Madame la Marquise !

Venons-en au fait : le samedi 31 mai 2014, entre 19 heures et 19 heures 30, comme ça, tranquillement, dans la cuisine, à l'heure du Jurançon doux/cacahuètes, L'Homme m'a annoncé son désir de divorcer. Il a trouvé un appartement, il n'en peut plus de la campagne, de la maison (il ne dit pas "de nous", il n'ose pas s'enfoncer davantage face à La FatalChantal, peut-être ?)

Inutile de vous dire que ce samedi soir-là, il n'y a pas eu d'apéro au Mousse ! Et on a bien failli périr noyés, les enfants et moi, dans nos larmes associées...

Et ça fait "tout drôle", pour parler avec pudeur...

Et le 8 juin, une semaine après, L'Homme était parti...

Tout ce bazar, c'est connu, archi-connu, battu et rebattu par les médias en tous genres, les collègues, les copines, les copains, les membres de la famille qui ont connu et traversé l'épreuve. Mais ce qu'on ne sait pas encore, ce à quoi on n'a été en aucune façon préparé, c'est comment ça fait, en dedans de soi, quand ça arrive à SOI ! (j'insiste sur l'intime, le personnel, parce que là, on est vraiment tout seul avec les montées d'adrénaline, les descentes dans le chagrin et la solitude, oui on est seul(e)...)

Bon, je passe sur les mois qui ont suivi : torrents de larmes, colère, rancoeur, haine (parfois) insultes (hélas !) sentiment d'abandon, de frustration, d'échec, dégoût de soi, de l'autre, de tout, une palette bien garnie de tous les sentiments positifs, négatifs, paradoxaux et contradictoires...

Mais je ne peux passer par-dessus le coeur, l'intelligence, la bonté, la patience, la finesse, la générosité sans limites de celles et ceux qui m'ont écoutée, écrit, accompagnée, épaulée, consolée, entourée de leurs bras, de leur amour, de leur amitié, de leur affection, de leurs pensées.  Qui ne m'ont pas laissée seule, eux !

Tout l'or du monde ne saurait leur rendre ce qu'ils m'ont apporté durant ces longs mois d'un été torride que j'ai vécu "le coeur en hiver". Qu'ils en soient tous remerciés ici et maintenant, publiquement. Je sais qu'ils me liront.

Aujourd'hui, très franchement, je vais mieux, et même parfois, je me surprends à aller bien...

Inconsolable et gaie, je ne vois pas d'autre manière de me décrire.

Et à ce jour, je peux déclarer : "Enterrée, la hache de guerre ; fumé, le calumet de la paix !" Question d'intelligence... Du coeur ? Du cerveau ? Ou des deux conjugués ?

En effet, L'Homme et moi, nous tentons de rester en lien, voire de rester amis, mais je ne me fais aucune illusion sur cette amitié-là, je suis tombée de si Haut que je ne peux plus livrer sans méfiance mon coeur à celui-là même qui a été mon compagnon durant 27 ans (dont 25 années mariés, nous aurions dû les fêter le 30 septembre dernier... re-larmes) et qui a tout quitté pour...

Non, vous ne saurez pas, parce que là encore, la FatalChantal, a pu et su tourner la page, a essayé de comprendre et a admis l'inadmissible... Comprendre le désarroi, l'emballement des coeurs, les rêves de ceux qui tombent brusquement "amoureux de l'idée de l'amour" et ne savent qu'en faire quand la dure réalité du quotidien les rattrape. Pour pouvoir avancer dans ma "nouvelle" vie, il me fallait comprendre, admettre et enfin communiquer. C'est fait. C'était une étape importante à franchir. D'autres que moi se nourrissent de provocation, de vengeance, de haine, de colère, que sais-je encore ; ce n'est que négatif et bien plus destructeur que l'épreuve elle-même. Et ce n'est pas pour moi, tout ça...

Je ne peux concevoir d'ajouter du chagrin au chagrin, c'est comme ça que je suis, c'est comme ça que j'entends rester, jusqu'au bout de ma vie. Je prends le risque de passer encore pour une imbécile, et que dans mon dos se trament des choses pas belles qui m'abattront à nouveau et me ridiculiseront encore ; je ne changerai ni ma personnalité, ni mon comportement. Je suis fière, orgueilleuse de QUI je suis, même si certains voient en moi exactement le contraire (ils voient ce qu'ils ont envie de voir et je n'y peux rien)

 

******************

Bon, il va falloir conclure à présent...

Avant de refermer cette page virtuelle, j'aimerais partager avec vous cette scène du film Zorba le Grec (cliquez ici pour voir la vidéo) inspiré de l'excellent roman Alexis Zorba de Nikos Kazantzaki :

Après une histoire d'amour fatale, après le ratage d'un projet d'exploitation minière, le Patron a tout perdu, c'est la débâcle...  Sur la plage, Zorba et le Patron dialoguent.

Zorba : (...) tu as tout ce qu'il te faut, excepté une chose : la folie ! L'homme doit avoir un brin de folie ou alors il n'ose jamais couper la corde et être libre"

Hésitant, le Patron se lève et lui répond : Apprends-moi à danser, tu veux ?

Zorba : Danser, tu as dit danser ? Viens là, mon petit gars !

S'ensuit un sirtaki endiablé avec profond salut à la terre, salut au ciel et au soleil, éclats de rire...

Au cours de la danse, Zorba ajoute, à propos de la mine: Eh, patron, est-ce que tu avais déjà vu un plus splendide désastre ?

 

Voilà, ça c'est le lâcher prise, l'abandon : tout le contraire de l'idée qu'on s'en fait habituellement. Tellement plus constructif et apaisant !

Et puis, pour en terminer une bonne fois pour toutes avec la Conjonction Désastre du 31 mai 2014, je me permets de paraphraser Montaigne qui écrivit à propos de sa relation avec La Boétie : "parce que c'était lui, parce que c'était moi".

Avec L'Homme, nous nous sommes rencontrés, aimés, avons fondé une famille, surmonté bien des épreuves, "parce que c'était lui, parce que c'était moi"... Puis notre relation s'est défaite, nous nous sommes séparés, "parce que c'était lui, parce que c'était moi"...

Allons, j'espère ne pas vous avoir trop barbées avec mes histoires et que malgré tout vous avez apprécié les quelques ouvrages présentés.

Je vous souhaite une bonne fin de journée ; je vais bien, ne vous en faites pas ! (je reviens bientôt avec d'autres photos d'ouvrages qui se sont succédé après mon "tsunami affectif", et comme vous vous en doutez, d'autres papotages à l'emporte-pièce sur des sujets bien moins intimes !

 

 

 

 

Posté par leblogdechantal à 17:55 - Commentaires [13] - Permalien [#]
06 octobre 2013

On dit que rareté est synonyme de qualité (ça reste à prouver...)

Parce que j'ai rêvé cette nuit que je venais en visiteuse sur mon propre blog (?)

Parce que les photos des derniers ouvrages s'accumulent "bêtement-pour-rien" dans les fichiers de mon ordinateur fatigué (mais bien à moi et rien qu'à moi, c'est déjà ça !)

Parce qu'hier soir, je disais à Laëtitia (la fiancée de Romain) que je ne faisais pas grand chose côté ouvrages, en ce moment et que nous avons ensemble éclaté de rire en regardant autour de nous, les cartons et bannettes à ouvrages pleins à craquer dans la Gitanie...

... j'ai donc réalisé qu'il était grand temps de venir faire un petit tour sur ces pages, délaissées depuis 3 mois et demi !

Le temps a passé bien vite, un temps bien rempli, de joies, de soucis, d'espoirs, de projets, de nouveautés : retour de Marion au bercail depuis la mi-juillet ; départ à cette même date de Nina dans un nouveau lieu d'apprentissage ; arrivée et installation à Mont de Marsan, fin août de Romain et Laëtitia, avec un projet immobilier en parallèle à leur projet matrimonial ; rentrée des classes pour Tom, stages à prévoir tout au long de l'année pour le fana de mécanique vélo qu'il est devenu au cours des grandes vacances... 

Donc, qui s'ennuie au Mousse ? Personne, soyez-en assurés, personne !

Pour en revenir à mes activités en Gitanie, quelques photos retraceront les mois passés, à commencer par celles de mes trouvailles à la brocante du coin :

 

LE GLOPP JPEG

 

Dessus de table tricoté en coton très fin

 

LE GLOPP 2 JPEG

Une visite plus que fructueuse puisque le même jour, j'emportais aussi ces deux jolis ouvrages, moins "sensationnels" que celui au tricot, mais tout aussi finement travaillés...

 

Côté ouvrages, je n'ai pas chômé, mais attention, ne croyez pas que j'ai fait tout ce qui va suivre depuis mon dernier passage sur ce blog !

Parmi toutes ces photos, il y a beaucoup d'encours enfin terminés, mais aussi beaucoup d'ouvrages qui attendent leurs finitions (qui viendront en leur temps, peut-être pas de sitôt, compte-tenu de mes envies et de mes folies de ces dernière semaines ; hier soir encore, je mettais au point deux nouveaux ouvrages, comme si je n'en avais pas assez de commencés ; on ne se refait pas, que voulez-vous...)

 

Bonbonnière Nina JPEG

De la récup, encore et toujours !

 

PLAIDS ET CHALE JPEG

Comme je le précise plus haut, les plaids n'ont pas été réalisés durant l'été, bien entendu et ils ne sont pas tout à fait terminés puisque les fils ne sont pas rentrés ; voici donc un aperçu du travail réalisé au cours des mois d'hiver, de temps à autre et selon l'inspiration du moment. 

 

FILAGE ORANGE JPEG

J'avais oublié de vous montrer cet exercice de cardage et de filage dans mon dernier article... Cet été, je n'ai pas eu le temps de sortir mon rouet, j'ai hâte de m'y remettre !

 

RAGLANS ET DIVERS JPEG

Les petits derniers...

PLAID MAMIETE JPEG

Plaid-plaisir, plaid-bonheur, puisque réalisé pour Mamie Té, à 4 mains, avec Marion qui a crocheté la partie en couleurs des 100 carrés. J'ai fait les tours en noir et l'assemblage. 

ACHATS JPEG

 

Et voilà, ce sera tout pour le moment ! Il y a encore bien des ouvrages pas tout à fait terminés : sacs au crochet, chauffe-épaules, mini plaids en mohair, écharpes au tricot, que je réserve pour un autre jour, en espérant, comme à chaque fois, que ce jour ne sera pas trop lointain...

Les mini bonbonnières en coton pour le mariage de Laëtitia et Romain sont toutes faites, mises en forme et rangées. Ma mère et moi en avons réalisé environ 70, de juin à août : joli tandem uni dans le plaisir de crocheter, de créer, de voir un projet prendre corps dans la complicité. Je prendrai quelques photos quand je passerai chez ma mère et je vous montre ça au prochain billet, promis !

Pour l'heure, je vous laisse car la pile de repassage m'attend (je vais faire rire Sylvie à qui j'écris régulièrement des mails qui se terminent invariablement sur ces mêmes mots ; tu vois, ce soir, c'est une annonce publique, si j'ose m'exprimer ainsi !)

Allez, je vous souhaite à toutes de belles et riches heures de création, du bon temps autour de vos fils, aiguilles et crochets, je vous embrasse, à bientôt !

 

 

 

 

Posté par leblogdechantal à 22:01 - Commentaires [19] - Permalien [#]
22 juin 2013

Chose promise, chose due...

Vraiment, je fais fort en ce moment ! Deux articles en 7 jours... Oh, la la...

Bon, à vrai dire, ce n'est pas que j'aie beacoup de temps, comme bon nombre d'entre nous à ce que je constate, mais je me l'étais promis, alors voilà, en peu de mots, en beaucoup de photos, une partie des ouvrages des mois passés sans me manifester (mais non point sans vous lire ou même vous écrire, quand ce n'est pas vous rencontrer, Dieu au moins, m'est témoin !)

 

CHAUFFE EPAULESChauffe-épaules inspirés d'une création La Festéolienne.

En haut : laine RICO Aran Poems.

Dessous : laine filée main par La Festéolienne + laine Katia

DESSUS DU LIT DU GLOPP

Trouvaille chez mon brocanteur préféré : 20 euros pour un VRAI dessus de lit en parfait état (qui ne me servira jamais mais que voulez-vous, en grande amoureuse du travail fait-main, je ne réfléchis pas trop : quand je trouve, j'emporte si c'est dans mes moyens... plutôt moyens, mais bon...)

MERINOS ET GOTLAND

Quelques épisodes d'une aventure cardage-filage ou comment je passe du ruban de fibre à la laine filée (il y a bien d'autres techniques et savoir-faire, croyez-moi. Je suis juste au premier échelon de cet art, en ce qui me concerne...).

PLAIDS

En haut : "plaid à 10 mains" (= 5 crocheteuses) réalisé pour l'association à laquelle j'ai été adhérente jusqu'à hier... 

Dessous : "plaid à 4 mains" (= 2 crocheteuses) réalisé pour une copine de ladite association.

Pour les deux ouvrages : uniquement des restes de laine, de la récup.EMMA'S CHEMISE

La tunique Emma issue du catalogue "Jane Austen Knits"

A gauche : le modèle

A droite : ma réalisation (photo de MWA prise par MWA, donc pas présentable, mais si j'attends de l'aide, je risque d'attendre longtemps...)

LITTLE GITANIE

Petit aperçu d'un bout de mon "endroit", quelques ouvrages en cours : bonbonnières du Bazar de Roulotte, sac "carré boule" pour une copine, bouquets Comtesse, le bric-à-brac habituel, quoi...

 

Bonbonnière Sandrine

La voilà finie, la bonbonnière vue plus haut...

ETUIS A MOUCHOIRS

Derniers ouvrages pour la fête des Mères, inspirés par un cadeau de Sandrine, rencontrée Bordeaux à la mi-mai

 

bonbonniere mariage

The last, but not the least : THE projet 2013-2014 

Là, vous la voyez à l'envers, posée sur la forme gabarit, avant le rentré des fils et le passage au sucre pour la rigidifier.

Imaginez la dans l'autre sens...

Vous la connaissez bien : LA bonbonnière en coton !

En projet pour le mariage du fils, en août 2014. Je ne sais combien il faudra en faire, quelque chose comme 60, 65...  

C'est une idée de ma mère qui est si heureuse de cet évènement à venir qu'elle veut à sa façon le partager et laisser un souvenir (relativement) durable à chaque femme invitée à la noce. Je trouve que c'est une bonne idée et comme je suis heureuse (n'en déplaise à certaine...) de la rendre heureuse, je m'exécute de bon coeur et chaque soirée que Dieu fait, je fais virevolter les boules de coton câblé ou mercerisé n°8 et le crochet n°1,75 pour donner naissance à cette miniature qui contiendra l'incontournable aumonière en tulle remplie de dragées, présente à tout évènement officiel genre baptême, communion ou mariage (chez nous, en tout cas, c'est comme ça...)

A chacun ses valeurs, j'en entends déjà ricaner sur le mariage, les tralalas et tout le toutim... En ce qui me concerne, je suis voyageur dans ce train-là, pas conducteur, et je suis sincèrement et profondément heureuse de savoir que ceux que j'aime et que je respecte sont heureux, tout simplement...

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui. Je vais revenir vite car je me rends compte que je n'ai pas pensé à photographier mes ouvrages au fur et à mesure et donc, il en manque quelques uns... Il me faudra sans doute un peu de temps pour tout mettre en forme, mais je vais le faire, je me le promets...

C'est drôle, la vie, savez-vous... Des évènements récents, fortuits et fort désagréables (tss, tss, toujours trop sensible la Fatal) suivis de l'écoute d'une émission radio tardive (mais heureusement podcastée) m'ont permis de comprendre qu'il est grand temps que je mette de l'ordre dans mon "petit monde" si je veux avancer comme j'ai envie... mais surtout comme j'ai besoin d'avancer...

Adichats à toutes , je vous embrasse et vous souhaite un grand soleil d'été, dans le ciel si possible mais aussi dans vos coeurs ! 

 

Posté par leblogdechantal à 15:40 - Commentaires [15] - Permalien [#]
15 juin 2013

Has been or not has been...

En français : démodé ou pas démodé...

Juste un clin d'oeil au bien connu "to be or not to be", rassurez-vous, FatalChantal ne se prend pas la tête ! Et un prétexte pour évoquer une revue qui fut en son temps, célèbre, n'ayons pas peur des mots...

Impossible de résister à l'envie de vous faire partager quelques pages du 100 Idées n°3, paru il y a tout juste 40 ans, en juin 1973.

Alors, "has been or not has been" ? Jugez par vous-mêmes :

 

1

2

  Article de fond sur le tissage, quelques pages qui amuseraient sans doute ma copine La Festéolienne ! 

chapeaux boléro

Chapeau cloche, béret, dos-nu, rien de nouveau sous le soleil...

maillots châle

Maillot en coton, ça, on n'en voit plus ! Le châle, par contre...

porte bebe tapis ficelle

Et puis, le porte-bébé... Et encore, le tapis en ficelle...

 

pub juin 73

Publicité pour le "1030 points et conseils". Je l'ai, celui-ci ! Trouvé dans une brocante et offert par la vendeuse, trop contente de prouver à son fils qu'elle avait bien eu raison de ne pas accepter qu'il le mette à la poubelle...

(mon "gilet tube fleurs" présenté dans l'article du mois de février est né grâce à mes furetages dans cette "Bible"...)

**********

Ma collection de 100 Idées sacrifiée en 2002 lors de notre déménagement, et bien regrettée depuis lors, se reconstitue peu à peu par le biais d'Internet et des sites de vente d'objets d'occasion...

Ci-dessous, les pages qui m'ont le plus fort interpelée ou amusée, mais je pourrais vous en montrer des centaines encore, tant elles regorgent d'originalité et de créativité !

L'adage "rien ne se crée, rien ne se perd, tout se transforme" prend tout son sens quand on se met à feuilleter ces revues, vous pouvez me croire.

En décembre 1976, on pratique l'art du pliage japonais, tout comme on aime le faire aujourd'hui :

100 IDEES DECEMBRE 76

Et puis, on aime la couleur aussi ! 

DEC 76

 

 Février 1981, une double page qui m'a laissée bouche bée ! Je vous laisse imaginer la tête que j'ai faite quand je suis tombée dessus :

Tabarly

 1981... "la force tranquille", ça ne vous rappelle rien ? Je me demande... oui, je me demande...

 

Bon c'est tout pour aujourd'hui mais je reviens dans pas longtemps, c'est promis. Je vais faire en sorte de ne pas rester "absente" un semestre, j'ai des bricoles à vous présenter et puis, je dois bien avouer qu'écrire me manque parfois !

Alors, je vais essayer de lever un peu la tête de mes grimoires, de mes mots croisés, de mes pelotes et de mes fibres de mérinos et d'alpagas, de mes fils et  tissus multicolores (non, je n'exagère pas) pour revenir hanter cet espace qui m'a ouvert depuis plus de 4 ans des espaces inimaginables et inespérés et permis de belles rencontres, qu'elles soient virtuelles ou non, avec des personnes devenues chères et précieuses à mon coeur...

A mon modeste niveau, je me dois d'écrire merci la blogosphère !

Adichats, copinautes et blogonautes, prenez soin de vous, à très vite !!!!

 

 

 

 

 

 

 

Posté par leblogdechantal à 09:00 - Commentaires [16] - Permalien [#]
14 juin 2013

Journée Mondiale du Tricot dans les Landes

Bon, la JMT, voilà, c'est fait !

Par ici, on a attendu ce jour avec autant d'impatience que d'inquiétude, parce que le temps était vraiment pourri depuis des semaines, et qu'on se demandait s'il ne faudrait pas annuler le projet de pique-nique et de grand-air...

Et puis, les bonnes fées se sont penchées sur le cas des tricoteuses landaises et, si elles n'ont pas fait que le soleil perce les nuages, elles ont permis à notre petit groupe de se retrouver à l'endroit prévu, au plein coeur d'un endroit paradisiaque... 

Alors, pique-nique il y a eu...

Sortie au grand-air, il y a eu aussi, quelques instants seulement et avec bottes et imper pour les plus prévoyantes...

Miile mercis et amitiés à Carola pour sa grande gentillesse, sa disponibilité et la confiance qu'elle nous a accordée, sans nous connaître vraiment... On se reverra, chère Carola, je te le promets !

Je vous laisse à présent découvrir tout ce qui s'est passé là-bas, à Borriot-Bergonce, le 8 juin 2013, via les blogs des copines qui ont fait des photos et pu mettre en ligne sans attendre, les souvenirs si agréables de cette journée où le soleil, malgré (ou grâce à) son absence, a fortement brillé dans tous les coeurs.

Vous irez chez Sylvie, Pascale et Suzanne en cliquant sur leur prénom.

Bonne lecture, bonne découverte. Régalez-vous !!!!!

Pour l'heure, je m'esquive, je vous embrasse toutes et vous adresse mes pensées les meilleures et, si j'ose l'écrire une fois encore sans braver le sort : à  bientôt, j'espère...

Posté par leblogdechantal à 10:56 - Commentaires [3] - Permalien [#]